Bienvenue sur le site du Comité Régional Aéronautique Ile De France

Nous vous souhatons une bonne année 2023 et vous attendons à notre assemblée générale du samedi 25 février au Bourget...

 

Préconisations du Haut Conseil de la santé publique

Décret n° 2020-548 du 11/05/2020

 
 
 
 

Raoul Gaillard: "L'aérodrome doit devenir un partenaire économique, social et culturel reconnu des collectivités."

Connexions
Raoul Gaillard, président du Comité Régional Aéronautique Ile-de-France. Crédit : Michel André pour Groupe ADP

Le CRAIF : cinq lettres pour Comité Régional Aéronautique Île-de-France, une entité affiliée à la FFA (Fédération Française de l'aéronautique). Son président aussi dynamique que volontaire, Raoul Gaillard, nous a accordé un entretien. Ce passionné d'aviation, qui vole régulièrement à Chavenay, explique sa vision de l'aérodrome et sa nécessaire intégration sur son territoire pour le bénéfice des riverains et de l'aviation légère.

 

Pourriez-vous nous présenter le CRA ?
Il existe 13 comités régionaux aéronautiques dans l'Hexagone et le CRA d'Île-de-France est le plus important d'entre eux. Nous sommes une entité régionale de la Fédération Française Aéronautique, qui contribue au développement de l'aviation légère et sportive et des aéro-clubs, tout en veillant au maintien des acquis des pilotes. Notre fédération est la première école de formation de pilotes et une pépinière de vocation pour les jeunes vers les métiers de l'aéronautique. L'Ile-de-France compte 18 aérodromes, dont 10 gérés par le Groupe ADP, et 80 aéro-clubs.

 

Comment voyez-vous le rôle d'un aérodrome ?
L'aérodrome doit devenir un partenaire culturel et économique des communes riveraines. Il faut faire accepter les nuisances qu'il génère en offrant des contreparties positives, des solutions sur la table en coopération avec les élus. Par exemple, nous avons organisé une fête "Entre Voisins" avec la mairie de Villepreux en faisant visiter la tour de contrôle avec la participation des contrôleurs aériens, organisé une exposition à Chavenay avec des artistes des communes voisines, accueilli le Téléthon et organisé des opérations avec l'association Rêves de Gosse. Les élus ne sont pas des adversaires, ils doivent gérer d'autres intérêts mais on doit trouver des intérêts communs. C'est un travail de longue haleine. L'aérodrome doit s'intégrer. Sans utilité sociale, l'aviation légère est menacée !

 

Le CRAIF est particulièrement impliqué dans l'outil de négociation Calipso. Quels sont les enjeux ?
Outre le développement de l'avion électrique Pipistrel auquel nous sommes très attachés, le CRAIF est particulièrement engagé sur la démarche Calipso. La France a été le premier pays à développer une classification sonore pour les avions légers. Cette classification établie selon leur indice de performance sonore en tour de piste fait son chemin. Elle vise à favoriser le dialogue sur une base de mesure objective du bruit entre riverains des aérodromes et usagers de l’aviation légère. Le CRAIF incite les aéroclubs à s'équiper d'avions de nouvelle génération plus vertueux ou à opter pour les pots d'échappement plus efficaces permettant de réduire la consommation et les nuisances sonores. Calipso s'avère un outil de dialogue indispensable, non pas pour instaurer des contraintes en tant que tel mais pour créer un cercle vertueux. Il faut souligner que le Groupe ADP nous aide énormément en ce sens, nous travaillons en parfaite harmonie pour trouver des solutions ! Certains aérodromes du Groupe ADP sont particulièrement impliqués, comme Chavenay, où tous les avions-écoles sont classés. Toussus-le-Noble fait l'objet d'une expérimentation pour faire voler les avions classés A et B. A Lognes, la bonne volonté des usagers fait avancer rapidement la rédaction d'une Charte de "respect mutuel", il y a urgence ! Cette charte devrait être signée bientôt. .

 

Vous êtes déjà pilote dans un des aéroclubs de l’Ile de France… Alors nous espérons que vous trouverez toutes les informations utiles sur votre site.

Vous rêvez de piloter un avion ?

Peut-être avez-vous un jour été émerveillé en découvrant les paysages magnifiques de nos contrées, à partir d'un avion d'aéroclub. A chaque saison, le même paysage dévoile des charmes nouveaux, réservés au monde merveilleux du vol à moteur …

Or cet émerveillement s'est évanoui lorsque l'avion s'est arrêté au parking. Frustrant ! Alors, pourquoi ne pas renouveler ce plaisir à l'infini en devenant, vous aussi, pilote ?

Aujourd'hui passager, demain devenez pilote dans un des 76 aéroclubs implantés sur les 18 aérodromes de l’Ile de France !

Dirigeants d’aéroclub

Pour accéder à votre espace dirigeant saisissez simplement votre N° de Club FFA (qui commence par 04 suivi des 3 chiffres d’identification de votre club) et Validez

Bienvenu à bord N° 47

Bienvenu à bord N°47 Programme ETR 2022

Télécharger le document (pdf - 297.7 Ko)...